VOYAGE, voyage

Dimanche matin le jour le plus long de cette année.

Les fenêtres sont ouvertes sur un paysage doux bercé par les grillons et les grenouilles . Un vent léger déboute la chaleur  qui a déjà roussi quelques collines des alentours . Quelques orages de passage ont ravivé les couleurs.

J’ai traversé ma septième vie en l’espace de quelques jours qui m’ont balancée de la pointe nord de l’Europe, en Norvège, jusqu’ici.

Dix jours sans nuit, peut-on dire dix jours de jours où chaque pas mérite un regard , une respiration, le toucher d’une fleur, d’un sable, d’un coquillage, d’un rocher, le gout d’un  poisson, l’odeur entêtante de la morue qui sèche, le froid pénétrant des vents du grand nord, les tas de neige puis les murs et les montagnes de neige , des végétations rudes , asséchées, et d’autres luxueuses avec des couleurs fortes, des troupeaux de rennes presque blancs et, de temps en temps, un élan solitaire. Cet ailleurs fabuleux me touchait au corps et au cœur, comme si ma dimension avait changé.

Placée à l’avant du véhicule,  je pouvais découvrir à chaque col un paysage absolument différent  où le travail conjugué de l’eau, du vent, du gel, de la neige donnait. au fjord un visage nouveau. Le printemps multipliait le nombre de cascades et là , l’eau tombait souvent de si haut qu’elle s’évaporait sur les pentes rocheuses et rajoutait à la féerie du moment.

 

Que devient la vie humaine dans un tel contexte ?

Elle créé des couleurs très vives qui marquent sa présence avec de petites maisons de bois , rouges, jaunes, blanches ou grises, avec des petites fenêtres carrées sans volet, dispersées le long des routes, ou installées en bord de mer  souvent sur pilotis.

Les difficultés permanentes qu’engendre le froid et l’obscurité très longue dès la fin de l’été sont contournées par une organisation judicieuse de la vie quotidienne. Le côté social, sportif et culturel est très développé et s’impose chaque jour, en sortant de l’école ou du travail

Les voies de communication très nombreuses, très bien entretenues, les tunnels, les ponts, les ferries  s’échelonnent tout le long des routes et permettent les échanges nord sud. Une ligne maritime est assurée en permanence du nord au sud.

 

La Norvège est riche de son paysage très prisé, mais aussi des ressources en énergie, bois, eau, pétrole, gaz.

L’agriculture peu développée est très protégée, l’artisanat est encouragé et enseigné,  les deux langues norvégiennes sont encadrées par l’anglais dès la petite enfance. Les norvégiens sont de grands lecteurs, les bibliothèques sont très fournies.

 

Le tourisme d’été et d’hiver est très encouragé , développé en harmonie avec l’histoire et la nature , enfants chéris des peuples Inuits et vikings qui sont très respectueux de la loi et du savoir vivre. Après bien des mariages avec les pays voisins , La Norvège telle qu’elle est aujourd’hui n’a que cent ans. La démocratie et le respect de la nature sont les maitres-mots. Le drapeau rouge, bleu et blanc flotte partout et le 17 mai, fête nationale, est très prisé.

 

Retour à Chevagny après bien des péripéties dans les aéroports.

Les détours de la vie nous enseigne de nouvelles connaissances et souvent d’autres sagesses. Le grand Nord m’a appris les siennes.

 

By | 2015-06-22T21:04:21+00:00 22/06/2015|Culture|