Passions 2014 – le buffet

Buffet Maison

Produits Bio ou Naturels

Plat

  • Pâté en croûte
  • Salade variée bio
  • Fromage de chèvre Bio
  • Pain bio cuit au four à pain de Chevagny

Dessert

  • Pain d’épices
  • Crème anglaise

 

Dans ce repas composé par les habitants de Chevagny sur Guye, et leurs amis des villages alentours, nous avons fait la part belle aux producteurs locaux:

  • Légumes bio : Eveline et Philippe FOLLEAS (La Guiche)
  • Viande bio : LA FERME DE LA MERE BOITIER (Tramayes)
  • Fromages bio : Chloé et Laurent DAUVERGNE (St Martin de Salencey)
  • Pain d’Epices : Jacqueline MEUNIER (Chevagny sur Guye)
  • Crème anglaise : Laiterie BERNARD (St Vincent des Prés)

 

QU’EST-CE QUE LE BIO ?

Il faut entendre par bio, BIODEGRADABLE, c’est-à-dire tous produits pouvant être digérés par les micro-organismes et vers de terre présents dans la terre qui permettent de fertiliser les sols.

Les produits chimiques de synthèse tels les pesticides, herbicides chimiques (Round-Up) fongicides, ou fertilisants artificiels ont des molécules non reconnues par les micro-organismes et ne se dégradent pas -ou très lentement-dans le sol ni l’eau.

Par exemple, le Round-up, herbicide utilisé en agriculture et par les jardiniers amateurs, est composé, entre autres, de glyphosate est un herbicide toxique pour l’homme et tous les animaux. Monsanto, en vantant l’innocuité de son produit et sa biodégradabilité, a été condamné pour publicité mensongère à plusieurs reprises.

L’utilisation répétée ou à grande échelle de produits issus de la chimie, ont pour conséquence une accumulation de produits chimiques dans la terre, les nappes phréatiques. Ils polluent notre eau et les produits issus de l’agriculture (légumes, viandes).

De nombreuses études prouvent que le cocktail de produits chimiques que nous ingérons par l’eau, l’alimentation et l’air, ont un effet néfaste sur notre santé. Ils peuvent être en partie, à l’origine de nombreuses maladies tels les cancers, la maladie d’Alzheimer, Parkinson, les maladies auto-immunes, etc….

QU’EST-CE QUE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ?

La qualité biologique désigne un mode de production agricole dont les fondements sont basés sur la non utilisation de ces produits tant au niveau de la production (culture ou élevage) ou la transformation. Elle exclut également tous OGM (Organisme Génétiquement modifié), traitements aux antibiotiques et tous autres produits issus de la chimie de synthèse.

L’agriculture biologique implique de s’adapter à la nature et non la contraindre. C’est porter un autre regard sur la nature, un changement philosophique : On n’éradique pas, on accompagne la nature ! C’est donc, pour un agriculteur ou un éleveur, une remise en question de tout ce qu’il a appris depuis des années, depuis l’essor de l’agriculture productiviste et chimique (après la guerre jusqu’à aujourd’hui). C’est un choix exigeant qui demande un investissement moral important

Avoir un projet bio, demande de repenser complètement son travail :

–         Le choix de graines ou de races rustiques pour animaux, est la base.

–         la prévention des maladies est essentielle (en amont).

–         On privilégie la rotation des cultures,

–         le recyclage des matières organiques

–         l’utilisation de produits biodégradables (huiles essentielles, homéopathie, purins et décoction à base de plantes).

–         La charte bio française (AB) préconise également le bien-être animal.

Un cahier des charges définit les principes de production, la liste des produits utilisables en bio, les pratiques par type d’élevage.

Des organismes agrées certifient les méthodes bio d’un agriculteur. La certification bio est, aujourd’hui, la seule garantie pour le consommateur

Exemple en agriculture :

Plutôt que d’épandre un produit chimique pour empêcher les blés de pousser trop haut et de se coucher au moindre orage et coup de vent, l’agriculteur bio plantera du lupin avec le blé, ce qui renforcera la base des plantes. Le blé ne se couchera plus. Pas de produit chimique, juste un peu d’observation et d’adaptation. Le lupin est par ailleurs une céréale apportant un certain nombre de protéines végétales aux bovins (période d’engraissage)

Exemple en élevage :

Elever un troupeau de Limousines ou de d’Aubrac plutôt que la Charolaise. Les Limousines ou l’Aubrac ont des veaux moins gros et sont moins sujettes aux césariennes où les antibiotiques sont un peu obligatoires.

Donner des huiles essentielles aux animaux qui attrapent des parasites en broutant pour leur permettre de mieux vivre avec, plutôt que de donner des médicaments chimiques censés éradiquer ces parasites ou de garder les animaux en stabule pour éviter les parasites qui sont dans l’herbe.

Par | 2014-08-24T18:29:47+00:00 24/08/2014|Non affichée|